On the road again, again... (3)

Publié le 2 Août 2013

Voilà, 3è famille pour moi en un an. Je suis maintenant du côté de Düsseldorf, à Mülheim pour être plus précise.

Mais cela n'a pas était fait sans peine et sans perte, sinon ca aurait été beaucoup trop simple, il faut donc que je vous conte un peu mon périple.

J'ai commencé à empaqueté mes affaires 3 semaines avant mon départ, alors oui je sais je m'y suis prise en avance contrairement à mes habitudes (pour tout vous dire je me suis moi même étonnée). Malgré le fait d'avoir envoyé tous mes livres d'enfant en français à mes parents (soit un colis de taille M), j'ai toujours autant de sacs à transporter que 3 mois avant (allez comprendre).

Une fois tout empaqueté à ras bord (oui n'ayons pas peur de l'avouer), et le 1 Août arrivé à mois le voyage de 5h à travers toute l’Allemagne (eh oui München et Düsseldorf c'est pas la porte à côté) (prenez une carte d’Allemagne et regardez).

La maman et les Fées étant parties à 4h du matin pour l'Italie et le papa travaillant sur le chantier, c'est donc le voisin qui me dépose à la gare pour le train de 8h40. Et quand on connait le gabarit du voisin et celui de mes valises, j'avais comme un pressentiment qu'il pouvait se retrouvait écrasé par une de mes valises, mais grand bien lui prend, il a survécu (ouf !).

Arrivé à la gare avec 20 minutes d'avance (oui oui rien n'est dans mes habitudes jusqu'à présent). Le train arrive à l'heure (oui oui vous avez bien lu), j'y jette tout mon bardât, monte et installe le tout pour gêner personne jusqu'à München.

München terminus, tout le monde descend! Ce que je fais avec l'aide de gens (merci encore à eux), et je laisse tout sur le quai et par de pied ferme chercher un caddie... Enfin ca c'est ce don je rêvais car à München aucun caddie, non non non! Et j'ai fait 2 fois le tour de la gare au complet, oui oui oui...

Je vais donc au centre d'achats des tickets et je demande à une gentille dame (plus ou moins gentille) quand est le train pour Düsseldorf, elle me donne le quai et l'heure et je m'y rend, avec l'aide d'une jeune fille qui m'aide à tout emmener. Eh oui à défaut de caddie, on trouve des âmes gentilles et surtout des bras costauds!

On bazarde tout dans le train, on se dit au revoir, le train ferme ses portes et hop c'est partit! Eh là c'est le drame! Je me rends compte que j'ai perdu un de mes chaussons en laine bouillie (oui ceux qui tiennent chaud l'hiver et qui étaient neuf de novembre), je verse une petite larme et me dit que vaut mieux que ce soit un chausson qu'un sac, non?

Je suis donc dans ce train pour 4h. Et là surprise! Un français! Oui oui oui! Le 2è en 1 an! Un exploit, un étonnement! Du coup on parle! (en français cela va de soit!)

Il me quitte bien avant car il rentre en France (le veinard!) pour ses vacances

Je continu donc mon voyage et arrive la gare de Meinhamm, et là ils me disent que le train où je suis depuis 2h30 et en direction de Stuttgart et que pour Düsseldorf je dois changer. Pas le temps de renfiler les chaussures, c'est donc en chaussette (non assorties) que je lance tout en dehors du train et relance tout dans le bon train qui est sur le même quai (quand je vous dis que rien n'était normal) sous le regard ébahi des passagers sur le quai et dans les trains.

Je m'installe, que dis-je, je monopolise l'espace avec mes affaires. Et après 20 minutes de trajet vient la contrôleuse, et elle m'annonce de but en blanc que mon billet de train ne va pas, et que je dois donc en acheter un autre (à 127 euros le billet que j'ai çà pique un peu le porte monnaie d'en racheter un), je lui explique donc mon cas et elle ne démord pas. Soit j’achète là tout de suite avec le surplus, soit je descend à la prochaine station acheter mon billet de train et attendre le prochain train. Je lui dis qu'il est hors de question que je descende de CE train avec toutes les affaires que j'ai (et là je lui montre que tout ce qu'elle a sous les yeux c'est à moi SEULE!), elle me rétorque que j'ai qu'à payer tout de suite. J'accepte donc sauf que leur machine ne prend pas MA carte bleue (connasse de machine), elle m'apprend donc qu'elle va me mettre une amende qui me permettra d'aller jusqu'à Düsseldorf (j'ai bien sentie qu'elle a eu pitié de moi et de toute mes affaires), j'accepte donc, lui donne ma nouvelle adresse (qui par chance j'avais retenu dans ma tête de linotte).

Et là elle m'annonce le prix de l'amende (vous êtes assis?): 134 euros! Plus cher que mon billet de train München/Düsseldorf. J'ai hésité à pleurer, mais je ne l'ai pas fait car j'avais trop peur que du coup elle perde vraiment patience et qu'elle me largue au prochaine arrêt avec tout mon bardât.

Mais le fin mot de cette histoire, c'est que je suis arrivée à Düsseldorf avec 2h d'avance (me demandez pas comment j'ai fait), et le Papa Dragon est venu me chercher.

On a tout charger dans la voiture (enfin le mini bus), et on est allé faire les courses, et seulement 1h30 après mon arrivée à la gare, j'ai enfin fait la connaissance de Maman Dragonne, 3 Dragonneaux et 1 Dragonnesse à crête blonde et yeux bleus (les pires à ce qu'on dit)

Et voilà! C'est partit pour une nouvelle année pleines de nouvelles aventures!

Rédigé par Les tribulations 2 jeunes filles au pair

Repost 0
Commenter cet article