Le the

Publié le 11 Octobre 2012

Dans les cliches que l'on a sur les anglais, on les voit souvent avec un chapeau melon, un parapluie, et une tasse de the. Je savais bien qu'il ne fallait pas se fier aux cliches. Apres tout je ne porte jamais de beret ( en tout cas pas tous les jours), je ne joue pas de l'accordeon et je ne me promene pas toute la journee avec une baguette sous le bras.

Cependant, etant grande amatrice de the, je me disais que vivre a Londres serait comme vivre dans le temple de l'Earl Grey. Je pensais qu'en Angleterre, la consommation de the etait plus qu'une habitude: un veritable art de vivre.

C'est pourquoi j'etais tres surprise de les voir boire de la poussiere de the en sachet avec une lichette de lait dedans. Qu'est-ce que c'est que ce liquide maronnasse?!? Je ne sais pas grand chose, mais je sais que ce n'est pas comme ca que j'apprecie mon the! Je reve de feuilles entieres parfumes avec des petales de fleurs, et une cuillere de miel pour adoucir le gout du the noir. Quand je rentrerais en France pour les vacances, je ramenerais une vrai theiere et du vrai the. On va leur apprendre a ces british!

Un autre detail me derange. Quand je fais du the, on m'a toujours appris qu'il fallait absolument jete l'eau qu'il restait dans la bouilloire avant qu'elle ne refroidisse sinon le calcaire se depose au fond. Il ne leur a pas fallu longtemps pour m'interdire de le faire. " C'est un gaspillage d'eau" me gronde Daddy.

" Mais si on ne le fait pas," j'essaye de le raisonner, " le calcaire se depose au fond." ( on peut d'ailleurs admirer les magnifiques flocons de calcaire dans l'eau que je m'appretais a jeter.)

" Ca va, la resistance n'est pas en contact avec l'eau." me repond Daddy avant de partir.

La resistance peut bien etre proteger du calcaire, mais mes reins ne le sont pas. Je continue a jeter l'eau, mais c'est un secret.

Rédigé par Les tribulations 2 jeunes filles au pair

Repost 0
Commenter cet article