Le mal du pays.

Publié le 2 Octobre 2013

Etre loin des personnes dont on était proche au début c'est bien mais à un moment il y a comme un manque.

Quand ca ne va pas, c'est là que tu ressens un manque.

Avoir une présence réconfortante, une odeur rassurante, ou encore un lieu ou un objet que l'on connait lorsque le moral n'est pas, c'est çà qu'il y a de mieux.

Car au début on se dit que ce n'est rien, que cela va passer, que c'est juste mental et au fur et à mesure cela est bien plus qu'un petit rien qui va passer, c'est un ras de marée, comme un besoin urgent d'être avec cette présence réconfortante, l'odeur rassurante, ou encore le lieu et l'objet que l'on connait si bien et qui eux aussi savent nous réconforter/rassurer et qui nous connaissent.

Cette impression c'est celle que je ressent en ce moment. Celle qui me donne envie de regarder un film sur France 2 calé entre ma maman qui critique tout et mon papa qui somnole, tous les pieds sur la table basse avec la frangine à l'ordi qui chante à tue tête la chanson qu'elle écoute malgré nos râles.

C'est un peu de çà qu'il me manque en ce moment.

Rédigé par Les tribulations 2 jeunes filles au pair

Repost 0
Commenter cet article